Le Tchad veut mobiliser 6 milliards $ auprès des bailleurs de fonds à Paris pour financer son PND 2017-2021

(Agence Ecofin) – L’Etat tchadien organise les 7 et 8 septembre prochains à Paris, une table ronde des bailleurs de fonds en vue de mobiliser des financements pour son Programme national de développement (PND) pour la période 2017-2021.

Les financements globaux nécessaires à la mise en œuvre du PND 2017-2021 sont évalués à 5538,23 milliards FCFA (environ 10 milliards $). Dont 618 milliards FCFA attendus de l’Etat tchadien, soit 11% du cout global. Et 1208 milliards FCFA (environ environ 2,2 milliards $) sur financement extérieur déjà acquis, soit 22% du cout global.

Il en résulte donc un gap prévisionnel 3710,88 milliards FCFA (environ 6,74 milliards $) à rechercher lors de cette table ronde à Paris. Ceci, à raison de 1629,4 milliards FCFA (environ 2,9 milliards $) auprès du secteur privé, soit 29,4% du total des besoins globaux en financement. Et enfin, d’un montant de 2081,44 milliards FCFA (environ 3,8 milliards $) à mobiliser auprès de la communauté des bailleurs, soit 38% du cout global.

Issu de « La Vision 2030, le Tchad que nous voulons », qui consacre la volonté du président Idriss Déby Itno de faire du Tchad une puissance régionale émergente à l’horizon 2030, le PND 2017-2021 est basé sur quatre axes stratégiques. A savoir : le renforcement de l’unité nationale ; le renforcement de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit ; le développement d’une économie diversifiée et compétitive ; et enfin, l’amélioration de la qualité de vie de la population tchadienne.

Par ailleurs, à travers « La Vision 2030, le Tchad que nous voulons », il s’agira, pour les autorités tchadiennes, de donner une impulsion au processus de développement du pays visant l’émergence en 2030 à travers trois plans nationaux de développement (PND 2017-2021, PND 2022-2026, PND 2027-2030).

Ces différents plans de développement ont essentiellement pour objectif d’accélérer la transformation structurelle dans les domaines social, de la gouvernance et de l’Etat de droit, de l’économie et de l’environnement. Selon le ministre Ngueto Tiraina Yambaye (photo), ministre de l’Economie et de la Planification du Développement, « le PND est le référentiel stratégique de développement économique, social et environnemental du Tchad. »